Cyclable veut féminiser davantage ses équipes

par | 12 Août 2022 | Atelier, Le petit atelier | 0 commentaires

L’entreprise est née en 2005… C’est maintenant un réseau de près de 70 magasins de vélos. Avec une croissance permanente de son nombre de boutiques, la société est en perpétuel recrutement.

Vendeur de cycles, mécanicien vélo, chef d’atelier, commercial ou même gérant d’une enseigne ou franchisé d’une chaine comme Cyclable. Sans compter les professions liées à la recherche et au développement… Les métiers du vélo sont nombreux.

Et comme les déplacements à vélo explosent, le secteur est en tension. Cyclable est un réseau de magasins implantés dans toutes les plus grandes villes françaises ainsi qu’en Suisse.

Rien qu’à Lyon, l’enseigne a 5 adresses et, du coup, recrute en permanence.

Des hommes, mais aussi des femmes avec un souci de mixité…

Nous avons rencontré Romane Rougegrez, chargée de recrutement et de développement RH chez Cyclable.

Ecoutez

Ecoutez aussi : La Manufacture des Mobilités Actives s’installe à la Soie

Portrait de Sylvia et Camille, deux collaboratrices travaillant chez Cyclable

Responsable de pôle système d’information et manager de secteur chez Cyclable, Sylvia et Camille reviennent sur leurs parcours, la place de la femme dans la filière cycle et leurs rapports à la pratique du vélo.

« Dans mon esprit, le vélo est plutôt féminin. Je me réjouis d’ailleurs de voir que
la pratique se féminise de plus en plus. » Sylvia est responsable du Pôle SI (Système d’Information) chez Cyclable, au siège à Lyon.

Sylvia est responsable du Pôle SI (Système d’Information) au siège à Lyon.

A 44 ans, le vélo est pour elle synonyme de courtes itinérances en famille pendant les vacances. Engagée chez Cyclable en septembre 2020, elle exerçait auparavant dans un grand groupe d’expertise comptable.

« Je ne viens pas travailler à vélo, mais j’aimerais bien. Je n’habite pas très loin, malheureusement le parcours n’est pas sécurisé. La peur des voitures est un obstacle que je n’arrive pas à surmonter. Avec une piste cyclable en site propre, je me mettrai au vélotaf, sans aucun doute. »

Son arrivée chez Cyclable l’a toutefois encouragée à monter en selle pour les vacances. Récemment à Paris pour une réunion avec les franchisés Cyclable, Sylvia est partie de la gare en vélo Brompton.

Sur la route, elle a croisé autant de femmes que d’hommes à vélo. Ce grand élan général autour du vélo comme mode déplacement lui a semblé vraiment encourageant.

« Cette mixité est une richesse sur le plan professionnel »

La place de la femme dans son métier : « Dans mon ancien boulot, je travaillais au sein d’une équipe de 30 personnes. J’étais la seule femme. Cette surreprésentation des hommes dans mon univers professionnel ne m’a jamais pesé plus que ça. Chez Cyclable, au siège, j’ai le plaisir de croiser beaucoup plus de femmes. En plus d’être agréable dans les relations du quotidien, cette mixité est une richesse sur le plan professionnel. »

Ses pistes pour faire changer les choses : « dans mon ancienne boite, les femmes occupaient une place importante, près de 70% de l’effectif global, mais les associés étaient presque exclusivement des hommes. Pour que les choses bougent en profondeur, il faut que les femmes puissent accéder en nombre aux postes à responsabilité et aux sphères où sont prises les décisions. »

Camille est manager de secteur Paris chez Cyclable

« Le réseau promeut le vélo comme compagnon de vie. Cette idée m’a séduite. Elle rompt avec l’élitisme du cyclisme sportif. Chez Cyclable, le vélo est un instrument du quotidien accessible à tous. »

A 32 ans, Camille est manager de secteur Paris chez Cyclable. Le vélo pour elle c’est un mode de vie !

Après un Master en Histoire de l’Art elle a commencé sa carrière comme assistante d’exposition avant
d’entamer une reconversion en 2017. Avec son Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Cycle en poche, c’est chose faite !

« En tant que femme, c’était important pour moi de pouvoir asseoir mon discours par un bagage technique reconnu. », ajoute Camille.

En deux ans, elle gravit les échelons, d’abord vendeuse à la boutique de Paris 12, puis cheffe d’équipe avant de devenir manager de secteur.

Le vélo est son mode de déplacement principal. Elle fait une bonne quarantaine de kilomètres par jour. Après avoir déposé son fils à la crèche, elle pédale d’une boutique Cyclable à une autre, et fait des balades le week-end…

Elle a d’ailleurs 3 vélos différents. Un vélo à assistance électrique pour le quotidien, un vélo pliable pour les déplacements qui nécessitent de prendre le train et un vélo de route pour se dépenser.

« Nous accueillons de plus en plus de femmes qui n’ont pas envie de se retrouver confrontées à une ambiance garage de voiture »

La place de la femme dans son métier : « Selon moi, la féminisation est en cours. Je ressens un changement de mentalité. Dans mon précédent job, j’étais la seule femme avec la comptable. Chez Cyclable Paris, nous sommes 5 dont 4 à des postes clés, cheffes d’équipe ou manager. Cette mixité est une richesse à tous les plans. Nous accueillons de plus en plus de femmes qui n’ont pas envie de se retrouver confrontées à une ambiance garage de voiture en entrant dans les magasins. Auprès d’une oreille féminine, elles sont plus à l’aise pour demander conseil. »

Ses pistes pour faire changer les choses : « Lorsque j’ai passé mon CQP cycle, tous les formateurs étaient des hommes. Et certains avaient des préjugés pas toujours agréables. Dans l’esprit de beaucoup, les rares femmes qui suivaient le cursus étaient destinées à la vente. Ils les imaginaient devenir caissières, pas mécaniciennes…Il y a vraiment un effort à faire auprès des formateurs. Ils participent à l’éducation de nos futurs collègues. »

Cyclable
Romane Rougegrez et une partie de l’équipe Cyclable, avenue de Saxe, Lyon 7

Dernières publications

Festival : Osez le Voyage à Vélo

Festival : Osez le Voyage à Vélo

Le Palais de la Mutualité à Lyon accueille samedi 8 octobre 2022, toute la journée, le festival « Osez le Voyage à Vélo »
Nous avons croisé Christine : elle a 64 ans et elle vient d’effectuer un voyage en Norvège.