Rutile.Bike veut rendre le vélo électrique plus abordable

L’entreprise Rutile.bike est installée au Grand Plateau à Villeurbanne, le tiers-lieu de la mobilité active. Son idée est de reconditionner des vélos électriques haut de gamme pour les remettre sur le marché à des prix abordables…

Acheter un vélo électrique est sans nul doute la solution pour se séparer de sa voiture. Oui mais voilà ! Un VAE neuf coûte en moyenne 2500 euros. Et les modèles les plus sophistiqués peuvent atteindre 4 ou 5000 euros. De quoi en décourager plus d’un… Et pourtant un vélo électrique haut de gamme à un prix abordable, cela existe… A condition de se tourner vers le marché de la seconde main. Une entreprise lyonnaise Rutile.Bike a été créée il y a deux ans pour offrir une seconde vie aux vélos électriques.

Nous avons rencontré avec Thibaud Thomé, cofondateur de Rutile.Bike

« Nous reprenons exclusivement des vélos premium qui, neufs, valent au moins 3 000 €. C’est un choix volontaire pour être certains que ces équipements puissent durer sur le long terme… Nos techniciens inspectent 40 points de contrôle avant de leur donner une seconde vie. Bien sûr, l’idée de ce reconditionnement est aussi d’avoir une démarche éco-responsable. Une fois ces changements effectués, nous le vendons, en ligne ou dans notre showroom, entre 20 et 50 % moins cher que le prix d’origine ».

Ecoutez le podcast…

Rutile.Bike
Adrien Goxe et Thibaud Thomé

Pour accélérer son développement, Rutile.Bike a lancé une levée de fonds qu’elle espère conclure en 2024. Son objectif est d’atteindre , fin 2024, les 900 VAE vendus, 2 millions d’euros de chiffres d’affaires et d’avoir des agences un peu partout en France.

Une levée de fonds pour accélérer le développement de l’entreprise

738 454 vélos à assistance électriques (VAE) ont été vendus en France en 2022 selon l’Union Sport & Cycle, soit 28 % des ventes du marché du vélo. Un nombre en augmentation de 12 % par rapport à 2021.

« Les VAE ont vraiment le vent en poupe, mais pas seulement le marché du neuf. Quand on regarde les intentions d’achat, on voit que près de la moitié des sondés envisagent l’acquisition d’un VAE d’occasion ou reconditionné, principalement pour des raisons économiques mais aussi écologiques », explique Adrien Goxe, le co-fondateur de Rutile.bike.

Outre ces vélos reconditonnés, Rutile.bike propose aussi toute une gamme dite seconde chance. Des vélos neufs avec des défauts de peinture ou qui ont servi lors de démonstrations.

Ecoutez aussi : Abandonner la voiture et passer au vélo cargo

vélos reconditionnés Grand Plateau

Soutenez un média local et indépendant

Vélo Radio est un média local, indépendant et sans publicité édité par l’association Lyon Demain Médias.

D'autres contenus à consulter sur Vélo Radio

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous écoutez Vélo Radio